• Galaxi Genius

3 idées reçues sur l'entrepreneuriat

L'entrepreneuriat est tendance. Il suffit de quelques minutes pour créer son statut d'auto-entrepreneur en ligne. Vu comme ça, ça a l'air tout simple.

Etre un véritable entrepreneur est épuisant et, la plupart du temps, c'est loin d’être glamour. Oubliez ce qu'on vous raconte à la TV ou sur les chaînes YouTube des vendeurs de rêve : l'entrepreneuriat n'est pas un long fleuve tranquille.

Beaucoup trop de gens imaginent que devenir entrepreneur, c'est se lever à n'importe quelle heure, n'avoir de comptes à rendre à personne et gagner beaucoup d'argent. Soyons clairs : ça n'est pas du tout comme ça que ça se passe.

Voici 3 mythes à vous sortir de la tête avant de vous aventurer dans cette voie.


Idée reçue n°1 : l'entrepreneuriat, c'est la liberté !


L'entrepreneuriat demande de la discipline. Aucun manager ou Responsable RH ne sera là pour vous tenir la main ou vous concocter des programmes de motivation.

Vous devrez vous réveiller chaque matin avec passion et détermination, quelles que soient les difficultés. Et même si vous n'avez pas de chef traditionnel à qui répondre, vous aurez toujours des engagements à respecter auprès de vos clients, de l'administration, de vos partenaires ou investisseurs.

Au final, ce n'est plus à une seule, mais à plusieurs personnes que vous devrez rendre compte !

Gestion, finances, prospection, marketing, achats... Sous peine de devoir mettre rapidement la clé sous la porte, vous serez obligé(e) de gérer un ensemble de tâches qui ne vous plaisent pas.


L'entrepreneuriat, c'est encore plus de responsabilités !


Idée reçue n°2 : l'entrepreneuriat, c'est l'équilibre !


Nombreux sont celles et ceux qui se lancent dans l'entrepreneuriat dans le but de rééquilibrer leurs vies pro et perso.

Certes, dans une certaine mesure, vous faites vos propres heures. Mais en réalité, rares sont les entrepreneurs qui travaillent quelques heures par jour avant de se détendre dans leur piscine en sirotant leur cocktail.

La grande majorité des entrepreneurs, des entrepreneurs individuels qui démarrent à ceux qui génèrent des millions d'euros, font chaque semaine beaucoup plus d'heures que les salariés.


Construire une entreprise est un projet complexe et plein d'incertitudes, qui prend du temps, de l'énergie et de l'argent. La liberté horaire vient certes progressivement, mais après un nombre interminables d'heures de dur labeur et des années de sacrifices.

Vous pourrez bien entendu moduler vos heures selon vos contraintes, faire vos courses le mardi matin pour éviter l'heure de pointe ou encore le ménage hebdomadaire le vendredi après-midi pour ne pas y passer le week-end. Mais si vous prenez votre projet entrepreneurial au sérieux, il y a fort à parier que vous deviez rattraper ce temps en soirée ou le weekend.

En bref, liberté horaire ou pas, être entrepreneur = travailler comme un fou.


Idée reçue n°3 : l'entrepreneuriat, c'est la richesse !

Alors bien sûr, on a plus de chances de devenir millionnaire en devenant entrepreneur, qu'en restant dépendant d'une grille des salaires.

Mais restons réalistes : le pourcentage d'entrepreneurs qui deviennent vraiment riches est très faible.

De nombreux entrepreneurs luttent tous les jours pour maintenir leur rêve de richesse tout en mettant leur bien-être, leur équilibre financier et parfois leur famille en danger.

Si en créant votre entreprise, votre seule intention est de devenir riche, alors vous avez échoué avant même d'avoir commencé.

Les entrepreneurs qui réussissent savent que la récompense financière est une conséquence de la création d'un produit ou service qui résout judicieusement un problème et répond astucieusement à un besoin, et d'un bon pilotage de l'entreprise.


Visez l'excellence, et si vous exécutez correctement, l'argent suivra.